Café des artistes

Café des artistes

REFLETS MORTELS

Image issue du site "Soleil de minuit"

REFLETS MORTELS

Chaque jour, COCO l'hamster venait auprès de l'étang et restait de longues heures à contempler les rides de l'eau qui déformaient le reflet du jardin tout autour. Les soirs d'été, la brume montait, éclairée par la pleine lune se mouvant doucement, telle une danse. Les vers luisants dansaient aussi, eux et leurs reflets semblables aux réunions des elfes des bois. Le vent chaud soufflait comme souffle la bise de la vie. Il régnait une atmosphère emplie de solennité et de sérénité, accomplie par l'eau et la forêt pour ouvrir une porte entre les deux mondes. Coco se penchait et contemplait, paisible, son reflet dans l'eau, soudain, une étrange lueur apparut au-dessus de son visage déformé, pâle, de couleur légèrement bleutée,  comme suspendue dans l’air au-dessus de l’eau. Cette lumière  diffuse et vacillante fut brève. Un préssentiment lui vint alors, comme une voix qui lui disait "il est trop tard ! "L'image, qui ne dura qu'un instant fragile, avant de s'évanouir, se grava profondément dans sa mémoire...

Quand l'eau fut redevenue calme et qu'on pût observer le reflet qu'elle contenait comme dans un miroir sans ombre, il n'y avait plus personne au bord pour se contempler.

"Reflet dans un miroir

A la lueur d'un soir
Subsiste encore l'espoir
Ce voeu illusoire
D'y entrevoir..."

 



11/12/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres