Café des artistes

Café des artistes

La légende du chat noir


Avant la création du monde, il existait, selon une légende ancienne, une déesse de l'obscurité nommée DIANE. Celle-ci aima LUCIFER qui possédait un chat. Ensemble, ils ont eu une fille ARADIA qui fut envoyée sur terre avec son chat pour enseigner aux hommes la magie noire. Ainsi est née la relation entre le chat et la sorcellerie. Dès lors, chats et maîtresses étaient persécutées à travers le monde.

En Egypte pharaonique, la couleur du chat noir était associée à l'image du deuil par référence aux envahisseurs éthiopiens qui avaient la peau foncée. La couleur noire était également associée à SETH, la divinité du mal et le chat noir faisait déjà l'objet d'une grande aversion. Le chat noir était soit la réincarnation  de Satan soit celle de sa fille (la sorcière). La croyance voulait que celle-ci soit capable de se transformer en chat. Ce pouvoir était toutefois limité à neuf transformations, d'où l'expression qu'un chat possède neuf vies.

Aux alentours du XIII e siècle, le chat noir est "officiellement" associé à la sorcellerie. A l'époque de l'inquisition, que de boucs émissaires, âmes innocentes, femmes et chats noirs, ont été pourchassés et victimes de toutes les exactions que l'on connaît.

L'activité nocturne du chat renforce les suspicions...rencontrer un chat noir à minuit, c'est SATAN en personne qui vient vous acheter votre âme. Lors de funérailles, lorsqu'on rencontrait un chat noir c'était le présage de la mort imminente d'une personne du cortège. Pour contrer cette malédiction, le cortège changeait d'itinéraire pour se rendre au cimetière.

Encore aujourd'hui, le fait de croiser un chat noir est une superstition aussi indéracinable que de passer sous une échelle ou de renverser du sel à table.

Barre-Chat-02.gif

Le chat noir, mystérieux et doté de pouvoirs étranges ! C'est une hérésie, je vous l'affirme, il n'y a rien de plus affectueux et gentil qu'un chat noir Je vais vous raconter une belle petite anedocte :

 J'avais une chatte "MIMINE" qui venait de donner naissance à quatre petits chatons (dont deux pas tout à fait ou presque entièrement noirs). Trois mois après leur naissance, malheureusement elle mourut dans un accident...Les quatre petits orphelins tétaient encore beaucoup leur mère. Et bien, Salem Junior, le fils d'une portée précédente, entièrement noir, a pris la place de sa maman auprès de ses frères et soeurs. Il s'allongeait et se laissait téter les tétines par les petits chatons en mal de chaleur et de tendresse maternelle. Ils le prenaient pour leur maman !

Et lui, ne disait rien, se prenait-il aussi pour la maman, voulait-il simplement la remplacer par amour pour les chatons, ou sa maman lui manquait-elle aussi ? Je ne saurais jamais la réponse ! Mais ce chat noir était adorable, tout comme son père auparavant qui était une vraie "pâte". On le prenait dans tous les sens, il ne disait rien ! De tous les chats que j'ai eus, Salem et Salem Junior étaient les plus affectueux et les plus enclins à se faire caresser. Ils étaient doux comme des agneaux...Peut-être, voulaient-ils prendre leur revanche en dénonçant ainsi l'absurdité de l'homme qui a associé leur couleur noire au mal. C'était aussi, réputation oblige, les plus enclins à se cacher ou à partir pour mieux revenir ! Un jour cependant, ils ne revinrent plus...



09/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres