Café des artistes

Café des artistes

POISSON

Cette image appartient au site "marionnettes de Koukla"

 Le poisson est un animal de grande signification symbolique.

♣ Le poisson représente un concept particulier, celui du processus d'individuation : devenir un individu à part entière. Il est aussi associé aux forces psychiques, c'est à dire l'énergie vitale qui anime un individu et qui lui donne une structure interne spécifique.

♣ Le poisson est le symbole d'une vie sacrée. Il représente l'homme qui prend conscience de sa place dans l'univers. Lié à l'eau, il l'est également à tout ce qui touche la vie et les images.

♣ Son symbolisme l'attache plutôt  à l'élément féminin mais ce n'est pas exclusif.

♣ Les pêcheurs symboliques sont nombreux dans les traditions de Bouddha à Orphée et d'Artus aux apôtres chré­tiens. A ce propos, rappelons que c'est sous le signe du pois­son que s'est instaurée la tradition de l'actuel cycle cos­mique selon l'hindouisme; de même, dans le christianisme, les multitudes de poissons rappellent l'image des fidèles. Le “Roi pêcheur”, selon une interprétation pertinente, assumerait dès lors une fonction cos­mogonique de restauration. En se référant au monde de la tradition scandinave, G. Chiesa Isnardi écrit: «Il domine le règne de l'eau, donc un “monde” qui a les caracté­risti­ques du règne des enfers.

♣ Mais il est pourtant symbole de sa­gesse et de fécondité, deux qualités qui s'acquièrent a­près un contact fécond avec l'au-delà». 

♣ Dans le mon­de scandinave, les dieux-mages et les êtres magiques s'in­carnent dans la forme du poisson.

♣ Pour diverses raisons, les poissons ap­pa­raissent liés à la magie.

♣ Chez les Grecs, le poisson est étroitement lié à Aphrodite, en tant que symbole de fécondité et d'amour. Aphrodite, el­le aussi, prend la forme du poisson (n'oublions pas qu'elle est née de l'écume de la mer). Les poissons sont ses attri­buts, comme pour Poséidon.

♣ A Rome, les poissons liés à Vé­nus, ajoutent une dimension funéraire aux caractéristiques de ceux d'Aphrodite.

 Le christianisme a un rapport particulier avec le poisson.

 ♣ Après sa Résurrection, Jésus, sur les bords du lac de Tibériade, prépare un repas pour les disciples. Sur un feu de braise, il leur apprête du poisson. Déjà, lors des multiplications des pains, il avait fait distribuer du poisson aux foules affamées. Pour désigner ces poissons, l’évangile de Jean emploie le mot opsarion, tandis que pour les cent cinquante trois gros poissons de la pêche miraculeuse il a recours au terme ichtys. C’est ce dernier terme qui sera exploité par la tradition chrétienne. L’hébreu connaît également deux mots pour désigner le poisson : nun et dag.

♣ Dans la basilique byzantine de Bethléem, une mosaïque de la période constantinienne porte l’inscription grecque Ichtys (poisson). De nombreuses lampes à huile byzantines sont décorées avec le symbole du poisson.

♣ Dans l'Eglise romaine, le poisson est devenu l'em­blème du Christ "Iesous Chris­tos Teou Huis Soter" (Jésus Christ, fils de dieu et sau­veur). En outre, les poissons dans les sacrements, avec le vin et un morceau de pain représentent l'eucharistie et la Dernière Cène… Les premiers pères de l'Eglise étaient ap­pelés “les fidèles petits poissons”, et les Apôtres étaient dé­finis comme des “pêcheurs d'hommes”… (Cooper).

♣ Le symbole du poisson, dans le christianisme des origines, est donc un symbole majeur et a été expliqué par l'ouverture de l'â­ge céleste dominé par les Poissons du Zodiaque, dont nous venons à peine de sortir pour entrer dans l'ère du Ver­seau.

Sites source : 

http://www.lapadania.com 

http://www.interbible.org



11/04/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres