Café des artistes

Café des artistes

SYMBOLISME DES ROIS MAGES

Ce que représentent les "Rois Mages"

D'après l'oeuvre de René Guénon "le roi du monde"

Les 3 rois/mages, Melchior, Gaspar et Balthazar viennent rendre hommage au Christ qui vient de naître dans "les trois mondes" qui sont leur domaine respectif, roi, prêtre et prophète, les trois fonctions suprêmes symbolisées par les 3 cadeaux offerts au Christ que sont l’or, l'encens et la mirrhe.

  • Melchior en hébreu : c'est Melki, (ou Melek pour les Veda), l'or ou roi de la lumière. Le Roi c'est (Kshatriya), celui qui dirige les causes des événements présents (attributs bibliques : l’épée, la couronne et la balance de justice). 
  • Gaspar est le prêtre, (Brahmane) celui qui parle à Dieu face à face (attributs bibliques: l'encens qui s'échappe des plateaux de la balance dont le fléau est l'épée)
  • Balthazar est le prophète, maître spirituel par excellence, (Mahatma) celui qui connaît les événements de l'avenir (le laurier symbolisant la gloire, attribut du prophète), qui offre la myrrhe, baume d'incorruptibilité (Amrita), en lequel on peut voir l'annonce de la mort physique du Christ. 

Ces personnages mystérieux représentent en réalité les trois chefs de l'Agarttha.

  • Le Mahânga offre au Christ l'Or et le salue comme "Roi" ; 
  • Le Mahâtmâ lui offre l'encens et le salue comme "Prêtre" ; 
  • Le Brahâtmâ lui offre la myrrhe (le baume d'incorruptibilité et le salue comme "Prophète" ou Maître spirituel par excellence. 

Pour nous servir encore d'un autre symbolisme, non moins rigoureusement exact, nous dirons que le Mahânga représente la base du triangle initiatique et le Brahâtmâ, son sommet : entre les deux, le Mahâtmâ incarne en quelque sorte un principe médiateur (la vitalité cosmique, l'Anima Mundi des hermétistes) dont l'action se déploie dans "l'espace intermédiaire".

Les rapports de subordination existant entre ces différents domaines justifient l'appellation de "Maître des trois mondes":"Celui qui est le Seigneur de toute chose, l'omniscient (qui voit immédiatement tous les effets dans leur cause), l'ordonnateur interne (qui réside au centre du monde et le régit du dedans, dirigeant son mouvement sans y participer), la source (de tout pouvoir légitime), l'origine et la fin de tous les êtres (de la manifestation cyclique, dont il représente la loi)"

Nos trois Rois mages, d'après l'auteur, symbolisent donc respectivement les "trois mondes"

les trois termes du Tribhuvana : la Terre (Bhû), le monde de la manifestation corporelle, domaine du Mahânga, l'Atmosphère (Bhuvas), le monde de la manifestation subtile ou psychique, domaine du Mahâtmâ, le Ciel (Swar), le monde principiel non manifesté, domaine du Brahâtmâ. 

Triregnum

(la tiare à trois couronnes)
 l'un des principaux insignes de la Papauté, symbole des "trois Mondes"


 

René Guénon -Le Roi du Monde - (extrait du chapitre IV « Les trois fonctions suprêmes ») Éd. Gallimard

Je m'excuse d'avoir commis un sacrilège en simplifiant un petit peu cet extrait du chapitre IV du livre de René GUENON.

mini fllèche jaune.gifVoir son oeuvre, lire aussi ce document : "Les trois fonctions suprêmes dans le Bouddhisme tibétain"

mini fllèche jaune.gifVoir article LES MAGES sur ce blog.

 



09/01/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres